Go to Top

Programme 2015

INTRODUCTION de:  Richard Conte, Président du comité de sélection et du jury de l'AVIFF 2015, Artiste plasticien, Professeur à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Directeur de l'Institut ACTE, UMR 8218 du CNRS / Paris 1

La dé-définition du cinéma

Les films dont il est question ici ne sauraient se définir simplement. Car ce qui fait leur valeur, c’est justement d’échapper aux diverses tentatives de définitions que la critique aimerait leur attribuer. De fait, ces films-là, on les reconnaît quand on les découvre, mais on ne saurait a priori en déterminer le sens, ou même les inscrire dans un genre.

Il existe certes des films sur l’art et les artistes, et ce sont souvent des documents précieux pour comprendre les œuvres, leur histoire ou leur philosophie ; mais il est aussi de nombreux autres films qui sont par eux-mêmes des œuvres, sans être tout à fait du cinéma comme celui que l’on va voir dans les salles, ou que l’on regarde à la télévision, sans non plus, entrer dans les catégories du court-métrage, du documentaire, du cinéma d’animation, de la série, du vidéo-clip, ou que sais-je encore ? On l’aura donc compris, plus facile de dire ce que ces films ne sont pas, que de savoir précisément ce qu’ils sont!

Ici, l’errante perception du spectateur, entre art contemporain et cinéma, entre documentaire et fiction, entre cinéma expérimental et vidéo d’artiste, lui procurera la sensation troublante d’échapper aux anciennes classifications normatives.

Comme l’écrivait en substance Harold Rosenberg [1]: si tout ce que fait un artiste est de l'art et si tout peut être de l'art, alors la définition de l'art devient incertaine. Les œuvres ne se rattachent plus à aucun genre déterminé. N’en va-t-il pas de même pour le cinéma, à l’heure du tout-numérique, qui abolit les frontières entre cinéma et vidéo, professionnels et amateurs, cinéastes et plasticiens ?

Tentons néanmoins un repérage à travers le maquis foisonnant de près des 2000 films, provenant des quatre coins du monde, et déposés cette année, sur les plateformes vidéos, prévues à cet effet par l’organisateur du Art Film Festival, 2015 à Cannes : outre d’innombrables tentatives de courts-métrages narratifs sans recherche formelle particulière, outre un nombre considérable de films d’animation, de documentaires et de docu-fictions, se détachent néanmoins quelques « électrons libres », jouant sur la réception hypnotique du spectateur (d’ailleurs difficiles à apprécier sur un petit écran puisqu’ils requièrent des dispositifs d’immersion), des vidéo-performances (pas très nombreuses ici, mais décisives dans le champ de l’art contemporain), quelques remarquables documentaires d’artistes, auxquels il faut ajouter d’étranges parodies de fictions, parfois mêmes difficiles à détecter comme telles.

Le jury, pour leur singularité, a finalement sélectionné 27 films, qui participent d’une dé-définition du cinéma, de par leurs excroissances tous azimuts, à la fois incertaines et imprévisibles.

Mais on sait que la sélection d’un festival fonctionne aussi comme un signal aux candidats de demain. Dès lors, nous espérons adresser une invitation plus claire et plus motivante aux artistes et cinéastes concernés par cette manifestation (on pense par exemple aux étudiants avancés des grandes écoles d’art européennes et des universités).

Mais le jury de cette année 2015 a décidé de faire plus encore, en prenant l’initiative risquée de proposer lui-même une quinzaine de films hors compétition, pour poser quelques jalons de ce qui relèverait, de son point de vue, d’un  autre cinéma. (Raymond Bellour) L’avenir nous dira si le message a été reçu.

Nous le savons, nous le vivons, entre ce qu’il est convenu d’appeler art contemporain d’une part et cinémas (qu’il faut désormais mettre au pluriel) d’autre part, se trame depuis quelques années un nouveau paradigme qui se déploie comme une promesse créatrice. 

Richard Conte

[1] Harold Rosenberg, La dé-définition de l’art, éditions Jacqueline Chambon, 1992.

 

PROGRAMME AVIFF Cannes 2015

Catalogue: http://fr.calameo.com/read/004318538cd1772590482

Médiathèque Noailles 1 rue Jean de Noailles Cannes – tel: 04 97 06 44 83

Jeudi 14 Mai :

14.00-15.30 :

-“ARCADIA”  Rick Fisher , Canada , 2014, 4’49 -“Black TV Remake” Ehsan Fardjadniya, Iran/Pays Bas, 2014, 5’24 -“Collision” Abigaël Sacks, 2014, Etats Unis, 1’ 42 -“ For god’s sake” Devulapalli Chakravarty, Inde, 11’ -“ Forsaking my mother” Samantha Dillehay, Etats Unis, 2014,  2’41 -“ Ghost Poem” Lindsay Greer, Etats Unis, 2014, 2’38 -"I'm Christian Okoli"  Cyrus Trafford, Angleterre, 2013, 6’ 03 -" Intervention"  Bruno Gradaschi, Argentine, 2014, 2’ 34 -“It is white” Awat Ali, Angleterre, 2014, 18’

15.30-16.00 : Intervention/rencontre 
16.00-17.15 : “Femen naked war”  Joseph Paris, France, 2014, 60’ 05

 

Vendredi 15 Mai :

14.00-15.30 : 

-“Jetzt noch schöner“ Paulien Branke, Allemagne, 2014, 5’ 37 -“Just a tiny Crappy Dream” Davide Minotti, Italie, 2014, 2’ 51 -“Landscape with the broken dog”  Orazio Leogrande, Argentine,2014, 14’ -“Magnificent Kaaboom !!! “Zachary Whitmore, Etats Unis, 2014, 9’ 35 -“Minor Border”   Lisbeth Kovacic, Autriche, 2015, 24’31  -“ Perfect conjugal bliss  ”   Zhongsu, Chine, 2014, 5’ 26 -“ Rest is Pending ”   Yin Kei Chueng, Chine/Hong Kong, 2014, 20’

15.30-16.00 : Intervention/rencontre

16.00-17.15 : 

-“Sleepwalking”  Mona Lisa Ali, Canada, 2014, 4’ 11” -“Song 22”  Céline Trouillet,  France, 2013, 4’ 40  -“The battle of Britain”   Denis Volte, France, 2014, 13’ (hors compétition) -“The Common Room”  Animation Team, Israël, 2014, 7’ -“Together”  Priyanka Das, Inde/Etats Unis, 2014, 3’43 -“Train”  Luisa Puterman, Brésil, 2014, 3’50 -“Transitus Angeli ”  Stewart Collison, Angleterre, 2014, 11’17 -“Tuck Me In”   Ignacio F.Rodo, Espagne, 2014, 1’ -“White Noise”  Francesca Fini,  Italie, 2013, 5’53 (hors compétition) -“ Sleepers’ Issue”    Luka Curcic, Croatie, 2014, 7’

 

Samedi 16 Mai & Dimanche 17 Mai : 14.00-18.00 journées consacrées aux films de la sélection jury ; Films hors compétition choisis et présentés par les membres du jury de l’Aviff 2015.

Présenté par Clarisse Hahn : Laure Cottin Stefanelli  « No blood in my body » 28’

Présenté par Elina Lowenshon : Katrin Olafsdottir   « Salut Phallus » 8’59

Présentés par Françoise Parfait : Eleonore Saintagnan « Abécédaire » 21’46 -Eric Valette « Boa Viagem » 5’ -Irène Billard « Alain » 2’44 , « WM Berlin » en boucle

Présentés par Michel Gouéry : Bernard Lallemand « la toilette » 16’12 -Eric Madeleine  "Les documents n'existent pas, série de 5 films , « La non pisse » 5’33 , « Il gesto non fa il Monaco »1’55 , « serveurs amoureux» 1’30 , « Pompom girls salades » 0’54 , « La pesée des plongeurs myopes » 2’01"

 Présentés par Richard ContePrésident du jury : Bertille_Bak’ « Transport à dos d’hommes » 15’27 -Anatoli Vlassov « duende » 4’06 , « Les Invisibles Lustrabotas 1 Echecs » 6’08 , « Les Invisibles Lustrabotas 2 Descente » 6’40 , « oasis » 4’33 , « vague » 5’01 -Simon Quéheillard « Maître vent » 22’30 -Sirine Fattouh   «A Night in Beirut» 8’07 ,   « Entre les ruines. Musique originale de David Schaffer»  4’07,  « Entre les ruines. Musique originale de Jean-Jacques Palix  » 4’07

 

Lundi 18 Mai :

14.00-15.30 :

-“Jetzt noch schöner“ Paulien Branke, Allemagne, 2014, 5’ 37 -“Just a tiny Crappy Dream” Davide Minotti, Italie, 2014, 2’ 51 -“Landscape with the broken dog”  Orazio Leogrande, Argentine,2014, 14’ -“Magnificent Kaaboom !!! “Zachary Whitmore, Etats Unis, 2014, 9’ 35 -“Minor Border”   Lisbeth Kovacic, Autriche, 2015, 24’31  -“ Perfect conjugal bliss  ”   Zhongsu, Chine, 2014, 5’ 26 -“ Rest is Pending ”   Yin Kei Chueng, Chine/Hong Kong, 2014, 20’

15.30-16.00 : Intervention de Adrien Marquez-Velasco + Théorie de la deuxième école cinématographique

16.00-17.15 : 

-“Sleepwalking”  Mona Lisa Ali, Canada, 2014, 4’ 11” -“Song 22”  Céline Trouillet,  France, 2013, 4’ 40  -“The battle of Britain”   Denis Volte, France, 2014, 13’ (hors compétition) -“The Common Room”  Animation Team, Israël, 2014, 7’ -“Together”  Priyanka Das, Inde/Etats Unis, 2014, 3’43 -“Train”  Luisa Puterman, Brésil, 2014, 3’50 -“Transitus Angeli ”  Stewart Collison, Angleterre, 2014, 11’17 -“Tuck Me In”   Ignacio F.Rodo, Espagne, 2014, 1’ -“White Noise”  Francesca Fini,  Italie, 2013, 5’53 (hors compétition) -“ Sleepers’ Issue”    Luka Curcic, Croatie, 2014, 7’

Mardi 19 Mai :

14.00-15.30 :

-“ARCADIA”  Rick Fisher , Canada , 2014, 4’49 -“Black TV Remake” Ehsan Fardjadniya, Iran/Pays Bas, 2014, 5’24 -“Collision” Abigaël Sacks, 2014, Etats Unis, 1’ 42 -“ For god’s sake” Devulapalli Chakravarty, Inde, 11’ -“ Forsaking my mother” Samantha Dillehay, Etats Unis, 2014,  2’41 -“ Ghost Poem” Lindsay Greer, Etats Unis, 2014, 2’38 -"I'm Christian Okoli"  Cyrus Trafford, Angleterre, 2013, 6’ 03 -" Intervention"  Bruno Gradaschi, Argentine, 2014, 2’ 34 -“It is white” Awat Ali, Angleterre, 2014, 18’

15.30-16.00 : Intervention/rencontre 
16.00-17.15 : “Femen naked war”  Joseph Paris, France, 2014, 60’ 05

 

Mercredi 20 Mai :

14.00- 15.00 : projections des films lauréats Aviff 2015

15.00 :              remise des 3 prix Aviff 2015 et du prix « spécial du Jury »

16.00 :              clôture de l’AVIFF 2015